Le lundi 25 février, 30 personnes ont bravé une tempête pour assister à une séance d’information tenue au Centre Lac-Brome sur les bacs de compostage.

Nous allons manquer d’espace dans les sites d’enfouissement. Environ 57% de ce que nous mettons aux vidanges est de la matière organique transformable en compost. Pour réduire la saturation des lieux d’enfouissement, la province a l’intention de détourner 100% de nos déchets organiques vers le compostage pour 2020.

C’est un objectif radical qui risque de ne pas être atteint mais déjà 2,5 millions de ménages québecois utilisent les bacs bruns.

On se concentre maintenant sur les résidences. Les appartements feront partie du programme plus tard.

Notre site de compostage est situé à Cowansville et fonctionnera au maximum ce printemps. Les déchets sont présentement déposés dans un grand entrepôt. Quand la température le permettra les déchets seront sortis, disposés en rangées et une machine les retournera. La transformation des déchets en compost de haute qualité prend de six mois à un an. Il peut alors être utilisé dans les jardins et à la ferme.

La qualité du produit dépend essentiellement de la façon dont nous séparons ce qui va dans le bac brun. Les instructions sur ce qui va ou ne va pas dans le bac brun se trouvent sur le site web de la MRC bmvert.ca

Voici quelques avis tirés du site web et utiles pour la saison froide: recouvrir le fond du bac avec du papier journal ou un sac de papier brun. On devrait éviter le papier ciré, doublé ou couché.

Traduction: Guy Côté