Le Conseil et 15 citoyens étaient présents.

La période de questions s’est étirée sur plus d’une heure et a compris une discussion animée sur les locations Airbnb de courte durée, ainsi que sur la nouvelle réglementation municipale exigeant que toute location de courte durée soit assujettie à un permis municipal prévoyant des restrictions et des pénalités pour nuisances dans le voisinage.

Le loi 48 ordonnant aux municipalités de réduire le taux d’imposition des terres agricoles remplacera un rabais de 70% de l’impôt foncier accordé aux propriétaires de terres agricoles productives. Ce programme de rabais coûtait de plus en plus cher avec l’augmentation de la valeur marchande des bonnes terres productives. Nombre de municipalités se sont objectées au Bill 48, arguant que les subventions devraient relever de la province. Bolton-Ouest préfère taxer tous les citoyens également.

Une maison jouxtant le Beaver Pond s’est trouvée inondée faute d’un entretien adéquat du barrage. La cueillette des matières compostables a connu des ratés. La planification du sentier multifonctionnel portera d’abord sur les segments de la Réserve naturelle du mont Foster appartenant au Corridor appalachien. Une fois ce projet mené à bon port, on se penchera sur l’à-propos d’autres sentiers sur des terrains privés. Le conseiller Chartier et l’inspecteur municipal s’en occuperont.

Urbanisme – Amendement de règlements pour les conformer à la réglementation de la MRC. Refus par le CCU d’une demande de dérogation mineure en regard d’une clôture jugée trop haute. Le Conseil en a discuté à fond. La demande et le règlement seront examinés et une décision suivra le mois prochain.

Administration – Amendement des contrats d’emploi du superviseur des chemins et de l’inspecteur municipal pour donner effet à une augmentation de 2% du salaire et d’un ajustement de pension.

Bolton-Ouest embauchera un adjoint administratif/secrétaire-trésorier.

Prochaine réunion: 6 avril, à 19h30, à l’hôtel de ville.

Traduction: Jean-Claude Lefebvre