Le maire, les conseillers et 13 citoyens étaient présents.

Urbanisme – Il y a trois sièges à combler sur le comité d’urbanisme. Les intéressés peuvent proposer leur nom à l’inspecteur municipal. Émission de 13 permis d’une valeur de 460 800$. L’avis juridique sur l’installation d’une yourte sur une propriété du chemin Spicer n’est pas limpide. Les règlements municipaux ne les mentionnent pas, mais la CPTAQ exigent que tout immeuble résidentiel en territoire agricole ait un permis. Approbation d’une dérogation mineure au 10, chemin de la Tour. On a repéré une grande touffe de berces du Caucase (giant hog- weed) sur le chemin Quilliams près de l’autoroute 10. Si vous en trouvez, veuillez prévenir l’hôtel de ville.

Un projet de développement restreint sur le mont Foster a été présenté et approuvé. Le plan comprend: accès public à la Tour d’observation; mise en conservation permanente de 75% de l’ensemble de la propriété; chemin d’accès privé pour les véhicules d’urgence; évaluation technique de l’impact des fosses septiques sur la nappe phréatique. On a invité les résidents à examiner le concept figurant sur le site web et à communiquer leurs commentaires. Une assemblée publique aura lieu pour examiner le projet, puis il y aura une consultation formelle sur le projet final.

Administration – La municipalité sera représentée par un avocat lors d’auditions de la CPTAQ. Le 20 septembre se tiendra à l’hôtel de ville une réunion du comité sur l’agroforesterie. Le 29 septembre aura lieu une présentation sur la nature et la faune par un biologiste de l’agence régionale de foresterie (détails sur le site web).

Élections municipales – Les candidats voulant se présenter à l’élection du Conseil sont priés de communiquer leur nom à l’hôtel de ville entre le 22 septembre et le 6 octobre.

Environnement – Un petit comité a complété un projet de sondage et de compilation des soucis environnementaux des citoyens de Bolton-Ouest. Ses résultats seront rendus publics bientôt. Les animaux sauvages traversent souvent les chemins. Les automobiles et les camions de livraison roulant à vive allure courent la chance de tuer des animaux et endommager leurs véhicules. La municipalité devrait dire aux entreprises de livraison (UPS, etc.) d’avertir leurs chauffeurs de ralentir. Un article paru dans La Source servira à informer les résidents à cet effet.

Questions – Toute correspondance provenant de résidents fait l’ob- jet d’une réponse prompte par l’hôtel de ville. Plusieurs segments de fossés ont été obstrués par du matériel poussé par la niveleuse. La représentation par avocat lors d’auditions de la CPTAQ se veut une précaution en regard de décisions qui pourraient être contraires aux intérêts de la municipalité.

Prochaine réunion: lundi le 2 octobre à 19h30. 

Traduction: Jean-Claude Lefebvre