• Une journaliste en reportage à Cowansville, repérant des girophares excités derrière elle, s’était rangée à droite. Quelle surprise, étant donné qu’elle roulait en deçà de la limite permise et ne pouvait s’imaginer son tort. En fait, c’était le «F» de sa plaque d’immatriculation qui dénotait la nature commerciale de l’engin. Il semble que toute plaque de ce type doit être renouvelée en mars, ce qui n’avait pas été fait. Comme elle avait plaidé une totale ignorance de ce fait, le véhicule ne lui appartenant que depuis neuf mois, le flic a laissé tomber l’amende de 500$, lui intimant de rentrer chez elle dare- dare et y immobiliser sa voiture tant qu’elle n’aurait pas été régularisée. Pour bien optempérer, elle fit pression auprès d’un ami pour se rendre à la SAAQ en motocyclette, s’y refaire une beauté juridique.

• Deux chiens étaient en laisse séparément et en sens opposés pour leur dégourdissement matinal le long du sentier entre Victoria et la plage. Quand leurs cheminements se sont finalement croisés à mi-chemin, leur excitation était si palpable qu’ils n’avaient d’yeux et de nez que pour l’un l’autre.

Leurs maîtres étaient ahuris que leurs cabots semblaient inconscients de la présence dans les 100 mètres du sentier d’un gros chevreuil et de plusieurs rejetons. Il est surprenant comment une amitié passionnante peut naître entre un border collie et un golden retriever.

• Après une sérieuse inspection domiciliaire, une paire de mésanges a élu résidence pour fonder une famille dans un nichoir huppé, à deux trous d’accès, installé sur un porche. Les oiseaux se sont adonnés à tout un jeu de va-et-vient avant le versement de l’acompte et la signature du bail. Ce qu’il y avait d’étrange c’était un bruit mystifiant de percussion provenant du nichoir. Que se passait-il? Les oiseaux pratiquaient-ils la danse à claquettes? Des petits en vue?

Traduction: Jean-Claude Lefebvre