• Coup de sonnette, ce qui déviait des habitudes locales, la plupart des gens se contentant de cogner et entrer. La maîtresse de maison, sur son départ pour le boulot, a ouvert et fut surprise par un parfait étranger ombrageant son pas de porte. Encore plus surprenant, l’homme l’a engueulée pour avoir laissé ses dindes en liberté sur la chaussée, mettant ainsi sa voiture en danger. Abasourdie par une telle loufoquerie, elle a zieuté la source de la plainte et rétorqué «ces dindes ne m’appartiennent pas, ce sont des bestioles sauvages sur lesquelles je n’ai ni juridiction ni contrôle». Tout étonné, l’étranger ébahi a dû trouver un tout nouveau sens à «en libre parcours». De toute évidence, il n’était pas au parfum de leur prolifération dans nos parages.

• Un couple venait tout juste de s’installer dans son repère douillet de lecture, bouquins en main, quand des bruits étranges de picorage sont provenus de leur poêle Vermont Castings. Le mari a délicatement soulevé le couvercle pour découvrir un petit oiseau le dévisageant. Il a empoigné un napperon pour le sortir avec précaution de son mauvais pas pour se rendre compte qu’il s’agissait d’un Merle bleu. Il l’a relâché par la porte et observé partir à tire-d’aile, se disant, possiblement, pour rejoindre ses congénères. Quoique ces oiseaux soient normalement nombreux dans le secteur Mont Écho/Sugar Hill, il n’en avait pas repéré cette année dans son jardin.

• Avez-vous vu des écureuils roux ces derniers mois? D’aucuns trouvent qu’il y a une rareté de ces petits animaux empoisonnants, pourtant les écureuils gris et les suisses, eux, sont bien de la partie.

• La longue panne électrique survenue récemment m’a remis en mémoire un petit truc fort utile. Confiez une tasse d’eau à votre congélateur, laissez le gel faire son oeuvre et posez-y un trente-sous. Si, après la panne, la pièce a coulé, vous saurez que la nourriture se sera dégelée et qu’il faudrait s’en départir. Si elle se trouve sur la glace ou à mi-chemin, la nourriture devrait être saine.