• Nombre d’entre nous sommes assaillis par des courriels indésirables, surtout ceux qui sont vides de substance ou sans rapport à nous. Il n’est pas nécessaire de «Répondre à tous» à moins que ceux qui ont reçu un courriel d’origine aient besoin de lire votre réponse. Un simple «Répondre» suffit généralement.

• Nous arrivons au temps de l’année qui extirpe les ours de leur torpeur, déclenche leur faim et les dégourdit. Ils privilégient les restants fermentés et appétissants sous les mangeoires. C’est le temps d’en disposer avant que des intrus s’amènent.

• Un père skiait à Sutton avec ses deux adolescents. Ils avaient convenu de se rejoindre après chaque descente au bas de la pente avant de remonter. Un jour après une longue attente les fils virent soundain leur père apparaître plutôt ébouriffé, résolument enneigé et de mauvaise humeur. Il s’était arrêté derrière un arbre pour se soulager lorsqu’un skieur hors de contrôle l’a embouti et propulsé sans cérémonie dans un banc de neige. Les enfants n’ont jamais découvert ce qu’il était advenu du skieur errant.

• Une mordue du ski de fond et son chien ont été décontenancés de découvrir qu’un intrus avait profité de leurs pistes bien définies. Les pistes d’immenses sabots avaient abimé le tracé et de grosses crottes ici et là distrayaient et ralentissaient le chien. Un orignal avait donc joyeusement obéi à son propre GPS et intégré, semble-t-il, les pistes sportives à son tracé habituel. Depuis lors, il a vu à ne pas faire coïncider ses périgrinations avec les déplacements de la dame et de son chien.

Traduction: Jean-Claude Lefebvre