• Le merle entêté dont traitait cette rubrique en juin a récidivé en élisant encore résidence dans le panier fleuri suspendu, malgré les deux pots de verre posés dans le centre. Elle a déposé deux oeufs puis s’est éclipsée. Reviendra-t-elle?

• Ayant repéré d’étranges bruits la nuit dans le plafond, un couple de West Brome s’est dit qu’il devait s’agir de souris ou d’écureuils. Cependant, pendant leurs agapes à ciel ouvert un soir, ils ont remarqué que les insectes voraces semblaient moins au rendez- vous qu’à la normale, malgré le temps pluvieux. C’est alors qu’ils ont vu 10 à12 OVNIs quittant leur toit – pas des oiseaux, ni des souris, mais des chauves-souris. Le lendemain, ils ont trouvé leur point d’accès le long de l’arête du toit. Soucieux de protéger une espèce menacée, le couple leur a confectionné un dortoir avant de sceller l’ouverture en question. Il est fait de contreplaqué et comprend des paliers pour que les chauves-souris puissent dormir, ainsi qu’une plate-forme d’envol antidérapante pour leur permettre d’aller et venir sans tomber. Ce nichoir est ancré sur un arbre pour leur faciliter les choses.

• Un résident de Lac-Brome a découvert un bon matin que le verre de sa table patio donnant vue sur le lac avait été fracassé par une pierre apparemment venue du ciel. Il s’est dit qu’un oiseau avait peut être saisi une pierre avec, ou à la place, d’une proie et l’avait lâchée au-dessus de la malheureuse table. Une autre fois, alors qu’il prenait son petit-déjeuner, un brochet de 10 pouces a abouti sans cérémonie sur la pauvre table. Le poisson cru est un plat recherché dans certaines contrées, mais pas un pêché dans le lac, surtout s’il est doublement borgne. Les yeux sont un plat de choix des corbeaux et ce brochet était peut-être des restants. Ou, peut-être, un cadeau d’un aigle d’Amérique?

• Questionné par son fils de cinq ans quant à la nature des fentes sous ses yeux, le père lui a expliqué qu’il s’agissait de rides. Après mûre réflexion, le petit garçon a enchaîné: «Papa, je deviens plus vieux, mais toi tu ES vieux.»