• Les chats sont renommés au titre de l’art de l’escapade, mais Sky, une petite chatte de deux ans, est une championne de l’ingéniosité. En résidence temporaire chez son “grandpère”, elle s’est mystérieusement évaporée; ce n’est qu’à la vue d’une fenêtre coulissante du sous-sol dont le grillage baillait un tantinet qu’on a découvert le pot aux roses. Elle l’avait fait glisser de quelques pouces seulement, et voilà! La nuit tombée, elle est revenue au bercail au soulagement de son gardien, pour récidiver le lendemain.

• En bordure du lac, des mouettes s’adonnent souvent à des ballets aériens. Un après-midi, deux mouettes bien en voix s’attaquaient l’une l’autre. À l’étonnement d’une résidente, un poisson est tombé à ses pieds, lui donnant une petite frousse. Leur rixe les avait ainsi privées de leur butin, et cette dame n’a pas eu à appâter un hameçon.

• Une nouvelle espèce de mouffette a-t-elle fait son apparition dans nos parages? On a vu au moins deux fois des mouffettes tout de blanc vêtues, avec un ventre tacheté de noir.

• Ce qui ressemblait à un combat félin est vite devenu quelque chose de fort grave et inquiétant. Un chat avait définitivement eu maille à partir avec un animal féroce en quête de victime. Quoique nous sachions que dans la nature les animaux doivent tuer pour se nourrir, il faisait très mal au coeur d’entendre un chat miauler de frayeur pendant une mort à petit feu sous les crocs d’un pékan, surtout qu’on ne pouvait rien faire pour mettre fin à son supplice. Les hurlements d’un pékan en mode de chasse ne sont pas ce à quoi on s’attend dans un secteur résidentiel de Knowlton. On a rapporté plusieurs cas de disparition féline et, malheureusement, la cause pourrait être une poussée démographique des pékans. Pour en savoir davantage sur cet animal timide, mais féroce, l’internet serait fort utile.