• Une grand-mère se rendant chez elle sur Maple avec son petit-fils adolescent, a remarqué quelque chose sur la chaussée et a donné un coup de volant pour l’éviter. Le jeune, assis contre la fenêtre du passager, a bien vu qu’il s’agissait d’une mallette et lui a demandé de s’arrêter. Ne voyant personne dans les alentours à qui elle pourrait appartenir, ils l’ont ouverte et découvert qu’elle contenait un porteuille bourré de billets, un téléphone cellulaire et une brochette de dossiers et effets
    personnels.

Plutôt que de faire du porte-à-porte pour dénicher le proprio, ils sont entrés chez Barnes sur Victoria à Knowlton. Un employé fort aimable et débrouillard a trouvé dans l’ordinateur des documents arborant un numéro de téléphone ce qui l’a relié à l’épouse de l’infortuné.

Comme notre paire de citoyens honorables s’apprêtait à quitter le magasin en y laissant la mallette, un homme stressé et fort pré-occupé s’est amené et avec soulagement et gratitude a été réuni avec «tout un pan de sa vie» qu’elle contenait.

Il a voulu récompenser le garçon pour son honnêteté, mais s’est fait répondre qu’il n’avait fait que son devoir et était fort content de son geste. Il se trouve que le type est un agent d’immeubles qui avait posé sa mallette sur le toit de sa voiture, puis était parti vaquer à ses affaires. Plus tard, se rendant compte qu’il était fort redevable envers ce jeune homme honnête, il a rappliqué chez la grand-mère et insisté pour qu’il  accepte une récompense en remerciement de son intégrité.

  • Le maire roulait sur une allée donnant sur Lakeside quand il a été surpris par un objet tombant devant sa voiture pour rebondir sur le gazon. Il s’est arrêté pour identifier ce trésor tombé du ciel et découvrir un gros poisson partiellement bouffé. Plus tard, il a appris que trois aigles à tête blanche s’étaient chamaillés au sujet d’un festin en devenir dont l’un d’eux a lâché prise.

Traduction: Jean-Claude Lefebvre