Le directeur général de Ville de Lac-Brome est affirmatif, la Ville de Lac-Brome aura elle aussi un conteneur pour le dépôt volontaire du verre en septembre: «Le bac sera installé au cours du mois de septembre sur le terrain de stationnement du IGA Gazaille, sur le Chemin Knowlton», a déclaré Gilbert Arel lors d’une entrevue avec Tempo.

VLB emboîte ainsi le pas aux villes de Bromont et de Cowansville qui ont adopté ce procédé depuis quelques semaines, voire quelques mois déjà. Et à ce jour, disent-elles, la réponse de la population dépasse leurs attentes.

Plusieurs citoyens de VLB sont déjà sensibilisés au fait que la présence de verre dans les bacs bleus détériore la qualité des autres matières recyclables, cartons, plastiques ou papiers tout en ne facilitant pas le recyclage et la valorisation du verre lui-même. Ils accueillent donc très favorablement la décision de leur mairie.

Au Québec à peine 37% du verre destiné aux centres de tri à travers la province parviendrait à être recyclé ou valorisé. C’est très peu en regard de nombreuses villes canadiennes ou européennes qui jumellent souvent les dépôts séparés du verre avec des systèmes de consigne publics ou privés. C’est le cas en Ontario par exemple où la consigne de bouteilles permet un taux de retour de plus de 80% des bouteilles de vin et d’alcool qui peuvent ainsi avoir une ou plusieurs autres vies.

Tout comme dans les villes voisines, les bouteilles recueillies dans la benne du IGA prendront le chemin de 2M Ressources, de Saint- Jean-sur-Richelieu, expert en gestion et traitement des matières résiduelles, dont le verre. «Une opération à coût presque nul, (excluant l’achat de la benne) puisque les montants versés à la municipalité par 2M Ressources couvriront presque entièrement les coûts de transport» précise le directeur général de VLB.