Le projet de construction d’un complexe résidentiel multi-familial derrière l’église St-Paul à Knowlton suscite de vives réactions pour ou contre de la part des citoyens. 

Les supporteurs du projet affirment qu’il fournira l’aide financière requise pour la permanence de l’église et répondra aux besoins de la communauté en croissance. 

Les opposants craignent par contre que le nouvel édifice nuise à la spécificité culturelle et historique de Knowlton et à l’environnement. «Ce n’est pas un secret que les églises sont partout en difficulté» dit Skip Eaman, trésorier du conseil d’administration de St-Paul. «Il y avait 15 églises anglicanes en activité il y a 15 ans dans la région et il n’en reste que six. Nous nous battons pour garder cet édifice ouvert et pour ce faire nous avons décidé d’utiliser nos atouts, incluant le terrain à l’arrière.»

Les revenus de la vente du lot au 24 rue St-Paul assureront la survie à long terme de l’église en créant un fond pour entretenir l’édifice et pour venir à bout de son déficit annuel récurrent.  La première ébauche du projet est un édifice haute gamme de quatre étages dessiné par le cabinet d’architectes primé FABG, qui a conçu le hall d’entrée du Théâtre Lac Brome, les paddocks du Grand Prix, la patinoire à venir de la Place des Arts et de nombreux autres projets. 

Mais des changements de zonage sont requis pour l’approbation du projet dont l’assouplissement des restrictions sur la hauteur pour ce lot, (dû au rez-de-jardin qui sera construit au bas de la pente) et l’approbation d’une construction résidentielle sur un terrain utilisé à des fins culturelles et institutionnelles. 

Alan Eastly, un spécialiste des technologies de l’information à la retraite, habitant rue St-Paul, n’est pas du tout impressionné.  «C’est un secteur culturel en plein coeur de Knowlton» dit-il. «Si les citoyens ordinaires veulent effectuer des changements même minimes à leur maison, ils doivent faire une demande à la commis;usion d’urbanisme et cela peut être un long processus. Mais tout à coup, il deviendrait possible de construire jusqu’à 20 unités dans cette vieille zone historique?» 

Et ceci n’est que l’un d’une longue liste de problèmes soulevés. 

«Ce sera construit dans une zone sensible à l’environnement et aura comme effet l’augmentation de la circulation et du bruit. Si l’église a des problèmes financiers, je n’aime pas que ce problème affecte les voisins.» 

Des citoyens ont exprimé leur opposition au projet lors de la réunion du conseil municipal du 26 juillet. Certains craignaient que Knowlton devienne une «ville genre Mont-Tremblant». 

Même si le conseil municipal s’est déclaré généralement favorable au projet, Alan Eastley insiste sur le fait que la Ville devrait tenir un référendum sur la question si assez de citroyens s’y opposent.  Skip Eaman, pour sa part, dit que l’église et les développeurs veulent travailler avec les résidents pour répondre à leurs préoccupations et construire quelque chose de splendide. 

«Nous nous proposons de tendre la mains aux personnes qui s’y opposent, de les rencontrer personnellement et d’écouter leurs suggestions d’amélioration. Nous sommes flexibles.» 

Traduction: Guy Côté