Des artisans partout dans le monde soufflent le verre pour des usages pratiques et artistiques depuis des centaines d’années. Le Québec compte aujourd’hui 30 souffleurs de verre actifs. Mais il n’y a qu’une souffleuse qui utilise du verre recyclé. Et elle est ici à Knowlton.  Son nom est Caroline Couture, et son studio, appelé Boutiverre, a pignon sur rue dans le centre commercial de Knowlton. C’est ouvert tous les jours et on peut la trouver travaillant avec un four aussi brûlant que les feux de l’enfer, pour créer de l’éclairage sur commande pour les projets résidentiels et commerciaux de décorateurs d’intérieurs, de la clientèle privée et de détaillants comme Simons. 

«J’ai inauguré mon studio il y a six ans après avoir étudié les arts et l’artisanat du verre à Montréal; puis j’ai ouvert Boutiverre au public il y a cinq ans», confie la native de la Rive-Sud. C’est l’un des 15 studios exis- tant au Québec. Elle a dû doubler son personnel à cause des nombreuses commandes et il y aura six employés cet été car la pandémie persistante fait que plus de Québécois sont à la maison et achètent chez les marchands et artistes locaux. Elle propose des lampes suspendues et de table, des lampadaires et des appliques murales à des prix autour de 300$ et plus. Elle vend aussi des créations de 20 autres souffleurs de verre. 

Caroline accepte des étudiants les mois d’été pour de courtes activités de découverte, les inscriptions commencent en juin et ce sera vite complet. «Je tiens m’apportent leurs épaisses  à remercier tous ceux qui bouteilles de verre transparent.» Sans eux elle ne pourrait pas continuer de pratiquer son art unique. 

Caroline vous souhaite la bienvenue au studio, 290-A ch. Knowlton ou Boutiverre.com 

Elle apprécie beaucoup les dons de bouteilles de verre épais et transparent. 

Photos: Dominique Parizeau