Députée de Brome-Missisquoi, ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest est aussi une ancienne athlète de haut niveau, triple médaillée olympique en patinage de vitesse, chef de mission lors de jeux olympiques, nutritionniste, communicatrice, entrepreneure…, bref! Isabelle Charest ne s’est pas lancée en politique en octobre 2018, sous la bannière de la CAQ pour se faire un nom, elle en avait déjà un. Elle voulait relever un autre défi. Après presqu’un an de présence à l’Assemblée nationale elle fait le point sur quelques dossiers chauds, locaux et régionaux.

TEMPO: • Pénurie de médecins: quand la clinique médicale de Knowlton aura-t-elle un ou de nouveaux médecins?

Nous (les représentants du CIUSSS de l’Estrie, les instances politiques régionales et locales, le Réseau local de la Pommeraie) avons fait des pieds et des mains auprès du ministère de la Santé pour que de nouveaux médecins puissent venir travailler sur notre territoire. Récemment trois nouveaux postes ont été ouverts en Estrie. Une première victoire. Reste à savoir si c’est Lac-Brome qui en héritera. C’est une négociation entre représentants des neuf Réseaux locaux de Santé (RLS) qui doivent s’entendre entre eux, combiné au choix des médecins eux-mêmes. On ne peut passer sous silence que Coaticook et Magog vivent des situations encore plus difficiles que VLB.

• Service de police. On sait que VLB essaie d’obtenir l’autorisation d’être desservie par le service de police de Bromont. Qu’en est-il de ce dossier?

Une rencontre exceptionnelle a eu lieu en juin entre les instances locales et la ministre de la Sécurité publique; tous les participants sont sortis confiants que le dossier avait été entendu et pourrait vraisemblablement aller de l’avant. Mais on ne peut présumer de rien. Un changement de cet ordre nécessite une loi privée. La particularité de VLB c’est qu’elle accueille de nombreux gens de passage, plaisanciers, visiteurs, etc. Dans ce contexte la surveillance policière doit être plus constante et renforcée. On devrait savoir à l’automne à quoi s’en tenir.

• Recyclage du verre et autres. Au Québec le recyclage est dans un bien piètre état. La CAQ, qui n’a pas la réputation de se préoccuper outre mesure de l’Environnement. Compte-t-elle agir à ce sujet ?

Un grand total de 1,6 milliard de dollars a été prévu pour l’Environnement dans notre dernier budget et je dois dire qu’au printemps, au conseil général de la CAQ, l’Environnement a monopolisé une bonne partie des débats. On ne peut s’y soustraire. Il faut préparer la transition énergétique. Il me semble que la critique est facile. Notre gouvernement a déjà mis en place un règlement sur la traçabilité des sols contaminés, annoncé une refonte du Fonds vert qui était un gâchis libéral, ainsi que la réorganisation de Recyc-Québec. Une Commission parlementaire sur la valorisation du verre et le recyclage a siégé à la mi-août. J’attends impatiemment ses recommandations, consciente qu’il faut donner des indications claires aux municipalités.

• Et les projets qui vous tiennent particulièrement à coeur sur le territoire de Brome-Missisquoi?

Le manque de main d’oeuvre, représentant le défi majeur de notre société, il faut innover, réinventer des procédés, automatiser, assurer l’arrimage entre la formation professionnelle et les besoins de l’industrie, entre autres. Pour les jeunes, j’accompagne Aviron Knowlton qui cherche du financement pour de nouveaux équipements et il y aura une concentration aviron à l’école Massey-Vanier. Pas besoin de vous dire que j’encourage les projets sportifs ayant été personnellement immergée dans le sport de compétition. Par ailleurs, mon bureau accompagne VLB dans deux demandes de subventions pour son nouveau centre-ville.

Un vendredi par mois Isabelle Charest sera présente à son bureau satellite de Lac-Brome, 297C, chemin Knowlton.