Un arbre adulte peut absorber jusqu’à 22 kilos de CO2 par année. Voici un aperçu de la contribution de la forêt canadienne à la lutte aux gaz à effet de serre.

Le Canada comprend 388 millions d’hectares forestiers, soit 40 millions de forêts alpines nordiques, isolées, éparpillées et 348 millions ha de forêts à couvert fermé. Il s’agit de la troisième plus vaste forêt au monde après celles de la Russie et du Brésil. Notre forêt est diversifiée, grâce à une quarantaine d’essences d’arbres de valeur commerciale – moitié conifères et moitié feuillus de bois franc.

Les 348 millions d’hectares de forêts à couvert fermé forment huit régions forestières, chacune avec son propre éventail d’arbres. D’est en ouest, ces régions sont: Acadienne, et Grands Lacs-St-Laurent, (celle qui nous entoure), un mélange de bois franc et de conifères. Ensuite, la petite région forestière de feuillus de la région du Niagara composée essentiellement d’essences de bois franc. Dans l’Ouest, on trouve le couloir de forêt humide de la Columbia, la forêt côtière de la C.B. et les régions forestières montagnardes et subalpines. Plus haut règne la forêt boréale qui traverse le pays de Terre-Neuve et Labrador jusqu’au Yukon.

Le feu est une réalité naturelle dans trois régions: montagnarde, subalpine et boréale. On les caractérise souvent comme des écosystèmes tributaires du feu. Certaines essences ont besoin de la chaleur du feu pour ouvrir les cônes et libérer leurs semences.

Les 348 millions ha de terres forestières non réservées sont caractérisés selon l’emplacement et les facteurs économiques. Environ 210 millions ha sont des terres forestières non réservées, donc exploitables commercialement. Les autres 185 millions ha (88%) sont des parcs ou sont hors de portée ou à croissance trop lente pour permettre aménagement ou récolte.

Propriété des 210 ha de forêts aménagées et productrices de bois d’oeuvre:

• Les gouvernements provinciaux possèdent et réglementent l’utilisation et l’aménagement de 185 millions ha. Près de 165 millions ha de terres forestières de la couronne sont activement exploitées.

• À travers le pays, 450 000 familles rurales (125 000 au Québec) possèdent 20 millions ha de boisés privés (9%), de 40 ha en moyenne.

• Une centaine de grands blocs de terres forestières privées, comprenant six millions ha (3%), appartiennent à des investisseurs privés, entreprises, fondations et caisses de retraite.

Traduction: Jean-Claude Lefebvre