On le connaissait tous sous le nom de Cubby, l’homme au gilet de sécurité qui se déplaçait avec sa marchette en direction de la bibliothèque mais dont le nom était John Norris Burke.

Cubby Burke, décédé à 96 ans, est né à Montréal le 14 mai 1920 lors du “baby boom” qui a suivi la Grande Guerre. Il fréquente l’école secondaire Loyola puis le Collège Loyola mais il s’enrôle dans l’Armée de l’Air Canadienne avant sa graduation.

Il passe la deuxième guerre patrouillant les côtes d’Angle – terre, de France, d’Espagne et du Portugal dans le Commandement côtier. Il était opérateur radio et artilleur de queue d’un quadrimoteur B-24, dangereux métier, avec une moyenne de survie de 50%. Il décide de s’engager en tirant à pile ou face avec un ami qui choisit l’autre mission et qui n’a malheureusement pas survécu.

Il revient en décembre 1944 sur le Queen Mary, alors navire de transport militaire. Il rencontre par hasard son père dans la gare et ce sont des retrouvailles émouvantes. Après la guerre, Cubby s’inscrit à McGill où il obtient un diplôme en commerce. Homme affable et sociable il a travaillé dans la vente, surtout auprès des compagnies pharmaceutiques.

Il avait l’air d’un célibataire endurci mais en 1975 il épouse Angéline Rose Roy.

«Norris et grand-mère aimaient le golf, le ski de fond et les voyages», à dit Tom Hango, son petit-fils par alliance et gendarme au Vermont près de la frontière, qui se souvient d’un beau voyage de golf du couple à Pebble Beach.

Après la mort de sa femme en 1995, il vit à Pointe-Claire quelques années et déménage à Knowlton il y a douze ans, en partie pour vivre près de sa famille dans le Vermont. Il devient vite un personnage connu dans le village. Il était un lecteur boulimique et grand usager de la bibliothèque. Il eut l’esprit vif jusqu’à son décès en février.