Au fur et à mesure que nous émergeons d’un long hiver et du confinement, plusieurs d’entre nous ont besoin que la nature leur redonne le moral. Quel meilleur endroit à Knowlton pour atteindre ce but qu’une visite à Joie de Lavande. Vous y trouverez la réalisation d’un rêve. En 2006, Alison et Chris Marks étaient parvenus à ce carrefour dans la vie où leurs enfants avaient grandi et leur vie professionnelle tirait à sa fin. Comment allaient-ils remplir cet intervalle? La lavande était le rêve d’Alison. Ils avaient visité les fermes de lavande en Provence, admiré les champs sans fin de plantes violettes et respiré leur odeur dans la brise chaude de l’été. Ils se sont demandés s’ils pourraient faire de la lavande leur avenir au Canada. Il y avait de nombreux problèmes à résoudre. Les essais de culture de la lavande française au Canada avaient eu un taux d’échec de 100%. Mais les Marks ont découvert un éleveur qui avait produit un plant qui survivait à nos hivers. Ceci leur procura un fournisseur de plants à cultiver et à vendre. Mais la superficie requise pour produire de l’huile essentielle les dépassait. Il faut 400 kilos de matière végétale pour produire un litre d’huile essentielle. Il leur faudrait trouver un autre fournisseur pour des produits comme les huiles, le savon et les vaporisateurs. Ils ont trouvé un fournisseur aux États Unis.

En plus, il leur fallait un terrain en plein soleil pendant l’été. Ce fut fait en 2007, à des mètres du centre de Knowlton au 50 Mont Écho. Le sol était le dernier obstacle. Le terrain qu’ils avaient acquis était argileux. Des tonnes de graviers ont du être achetés et répandus pour fournir à la lavande le sol rocailleux qu’elle requiert. À l’été 2007, ils ouvrent Joie de Lavande. L’entreprise a grandi depuis et la propriété est devenue de plus en plus belle. Si belle que des couples ont voulu y célébrer leur mariage. Depuis 2020, la COVID-19 a été une malédiction et une bénédiction. Les grandes plantations des États-Unis qui leur fournissent l’huile pour les produits n’ont pas pu faire venir leur main d’oeuvre mexicaine habituelle l’an dernier, la rendant difficile à trouver. Mais la COVID-19 a aussi provoqué un désir impérieux de sortir dans la nature. L’année 2020 a été une année marquante pour la ferme alors que les visiteurs se prélassaient dans la beauté et achetaient des plants. Vous aussi pouvez venir passer une heure ou deux dans ce décor idyllique et retourner à la maison avec un cadeau universellement apprécié, la lavande.

http //joiedelavande.com/home.html

Traduction: Guy Côté