Keith Mizener, décédé récemment à 87 ans, a été durant toute sa vie un moteur de la communauté. En sa qualité de membre des Lions, il a contribué à établir le terrain de baseball et les courts de tennis du Parc des Lions et a dirigé la destinée de nombreuses équipes de hockey locales, ainsi que d’une équipe féminine de baseball, ses quatre filles en constituant l’épine dorsale.

Membre du conseil d’administration de la Société historique du comté de Brome, il a aussi été un pilier de l’Église anglicane St.Paul’s, où l’on a célébré ses funérailles le 15 octobre.

Keith Mason Mizener est né à l’hôpital de Cowansville le 4 septembre 1929 et y est mort le 10 octobre. Il a vécu à Knowlton toute sa vie dans deux demeures, l’une au-dessus du magasin général de la famille en face de la bibliothèque, l’autre sur la rue Hemlock en bordure du village. Keith a fait ses études à l’école secondaire Knowlton et, enfant, il livrait des victuailles à vélo ou en charette à cheval. Il a très longtemps travaillé chez Clairol, maintenant KDC, comme chargé des achats. L’entreprise fabriquait surtout des colorants à cheveux, et ses quatre filles blondes disent qu’on les taquinait de se colorer les cheveux. Que non.

Pendant de nombreuses années, Keith a tenu le micro de Let’s talk jazz chez CIDI.
Ses filles disent qu’il avait des milliers d’albums, CD et bandes sonores.

«Mon père avait quatre passions, de dire sa fille Sarah. La famille, la musique et les sports en étaient trois. Il assistait à toutes nos parties. Son dévouement pour la communauté a beaucoup fait pour que le Parc des Lions devien­ne ce qu’il est.»

Lui survivent ses quatre filles, Leslie, Laura, Shelley et Sarah, neuf petits-enfants et deux arrière-petits-enfants.  Janet Blackwood, sa petite amie d’enfance et épouse pendant 54 ans, est décédée en 2005.