Par Jane Livingston, collaboration spéciale

À la fin d’avril, un centre d’intérêt historique de Knowlton a discrètement disparu. Je fais référence au Magasin général au coin de Victoria et Maple. Les plus récents propriétaires, Kevin Barnes et Chantale Lajoie, ont déménagé leur succursale Home Hardware dans un endroit plus spacieux sur le chemin Knowlton, autrefois occupé par l’épicerie Jimmy et, plus récemment par Korvette, un magasin de variétés. Je souhaite bon succès à Kevin et Chantale et, quoique je sois heureuse pour eux, je ressens une certaine tristesse à la disparition du magasin général traditionnel au 39 Victoria. Les résidents ne pourront plus passer y prendre leur lait, leur réglisse ou leurs articles de quincaillerie.

Le magasin a vécu plusieurs transformations au cours des années. L’édifice, construit par Mme Rodden en 1881, traduisait le style d’architecture «Boomtown», très populaire à l’époque. Le style était caractérisé par la fausse façade décorative typique de maints édifices de l’ouest de l’Amérique du Nord à la fin du 20e siècle (www.vilna.ca). La nièce de Mme Rodden, Mme J. N. Davignon, exploita le magasin général pendant plus de trente-cinq ans. Depuis, le magasin a changé de mains plusieurs fois, de la famille Harrison, aux Staples à celle des Wallet, des Flanagan et, finalement, des Barnes.

2006: Avant restauration

L’édifice a toujours contenu des logements, mais la taille du magasin grossissait ou diminuait selon les besoins des différents propriétaires. Plusieurs de nos lecteurs se souviendront de Wallet’s comme l’endroit où aller pour les entrepreneurs et les bricoleurs, car ils les approvisionnaient d’articles spécialisés, particulièrement lors de la tempête de verglas en 1998, alors qu’il était pratiquement le seul commerce ouvert en ville. Que de chandelles, de bouteilles d’eau, de kérosène et autres articles essentiels ont été vendus à cette occasion!

Les Wallet ont exploité le magasin de 1974 jusqu’à ce que les Flanagan l’achètent en 2004. C’est alors que l’édifice fut complètement restauré à l’extérieur et largement rénové à l’intérieur.

2006: Après restauration

Les Flanagan ont exploité le magasin pendant huit ans, offrant une panoplie de produits variés partant des bagels St-Viateur aux peintures Benjamin Moore. Barnes a maintenu cette tradition et a telle- ment prospéré que plus d’espace devint nécessaire pour pouvoir se développer. Cet emplacement de commerce de détail qui avait déjà abrité tous ces commerces faisait partie de notre patrimoine; il se trouve maintenant vacant, attendant le prochain exploitant. Qui sait quelle forme prendra le suivant? En passant devant ce magasin, maintenant silencieux, sa vue vous rappellera de beaux souvenirs.

Traduction par Michel Morin

Photo: Société Historique du Comté de Brome