Des citoyens de la région ont lancé la Fondation des terres du lac Brome en 1987 pour protéger la nature et la faune, tout en misant sur la conservation de la biodiversité et de la qualité de l’eau. La première acquisition foncière englobait une zone de terres humides que traverse le ruisseau Quilliams en direction du lac. Maintenant, il y a 11 propriétés. Elles com- prennent 610 acres de terres humides et de forêts avoisinant le lac et ont été données surtout par des propriétaires soucieux de conservation. Ceci dans le cadre d’un programme de dons écologiques philanthropiques assortis d’exemptions fiscales en fonction de leur juste valeur marchande.

Une vaste terre humide de 530 acres, dont 280 appartenant à la Fondation, se situe entre le chemin Lakeside et l’ancien chemin de fer devenu un sentier multifonctionnel (voir carte). Ce marécage filtre l’eau coulant dans les ruisseaux Quilliams et Durrull en route pour le lac.

On espère que d’autres propriétaires de cette zone humide se pencheront sur l’à-propos de protéger leurs propres sections humides. La Fondation est prête à les épauler, voire accepter des dons écologiques et émettre des reçus fiscaux au titre de dons philanthropiques.

De plus, les propriétaires de L’Art de Vivre, un nouveau développement résidentiel occupant l’ancien terrain de Golf Foster, ont récemment donné 80 acres de terres humides à la Fondation, ce dont elle les remercie en regard de la conservation de la faune locale et de la qua- lité de l’eau se déversant dans le lac.

La Fondation compte 75 membres bienfaiteurs qui financent ses activités. Un don de 500$ per- met de devenir membre à vie et contribue dans notre voisinage à conserver des atouts naturels, des habitats fauniques et la qualité de l’eau.

De plus en plus menacée par le développement et l’activité humaine,
la biodiversité et la vie animale de la région ont besoin d’être protégées.
Les efforts de protection de la biodiversité par la Fondation des terres du lac

Brome sont bienvenus. Les terres humides ainsi protégées servent de filtre à l’eau qui se déverse dans le lac Brome. De telles mesures de conservation constituent un pas positif dans la lutte contre les changements climatiques.