Soixante-trois hommes du Comté de Brome sont morts au champ d’honneur pendant la première guerre mondiale. Leurs noms sont inscrits sur le monument aux morts érigé devant l’Académie Knowlton. D’un côté du monument, une plaque cite 31 noms et de l’autre, 32 noms additionnels. Un nombre catastrophique pour un comté rural avec une population de 13 397 âmes, selon le recensement de 1916.

Le monument aux morts de Knowlton, surmonté d’une sculpture en bronze d’un soldat canadien de la Grande Guerre guidé par un ange, est imposant pour une petite ville. Le Conseil du Comté de Brome avait commissionné un sculpteur au nom impressionnant de Coeur de Lion MacCarthy pour la somme de 12 500$, l’équivalent de 182 000$ en dollars actuels, selon le calculateur d’inflation de la Banque du Canada. MacCarthy a créé des monuments aux morts à travers le Canada, notamment à Vancouver et Trois-Rivières, ainsi que la sculpture géante de l’Ange de la Victoire de la gare Windsor à Montréal.

Toutes les familles ont été affectées par la mort au champ d’honneur ou les blessures de guerre. Le monument a été inauguré en 1923 et est, depuis lors, le site annuel de la cérémonie du Souvenir, le 11 novembre.

Cette année marque le 100ème anniversaire de la fin de la première guerre mondiale, la plus meurtrière des guerres pour les canadiens. Un plus grand nombre de soldats, marins et aviateurs canadiens sont morts de 1914 à 1918 que durant la seconde guerre mondiale de

1939 à 1945.
En 1916, le Canada comptait huit millions d’habitants; à la fin de la guerre en novembre 1918, 59 544 canadiens étaient morts au champ d’honneur et 172 000 avaient été blessés, dont de nombreux invalides ou aveugles pour la vie.

Un monument de moindre dimension est érigé près du précédent. Il cite les noms des 15 hommes d’ici morts dans la deuxième guerre mondiale. Même si cette guerre a été plus dévastatrice pour l’humanité, le Canada et Knowlton ont été plus éprouvés par la première guerre mondiale.

Traduction: Guy Côté