Photo credit Sylvain Bolduc

Cette période de l’année est propice à la réflexion sur l’année qui s’achève. Ici, à Lac-Brome, il y a de quoi célébrer.

Les fonds ont coulé à flots pour la réfection des infrastructures du chemin Mill et de la rue Victoria, pas seulement du pavage mais la reconstruction des conduites d’eau et d’égout. Travail bien fait sauf qu’au moment d’aller sous presse, Hydro-Québec n’a toujours pas déplacé ses poteaux en laissant même un penché sur plus d’un mètre dans la rue.

Le travail est commencé sur le sentier pédestre entre Knowlton et Foster. Le pont de l’anse Tresle sur lequel circulait autrefois le traffic ferroviaire va bientôt accueillir cyclistes, coureurs et marcheurs avec leurs chiens sur un nouveau tronçon de plusieurs kilomètres.

Nous sommes devenus une ville de festivals. Le Festival du cinéma a été un franc succès dès son lancement. On note par ailleurs de l’incertitude quant à la direction que prendra le théâtre.

Le lac Brome conserve son attrait pour les voiliers, les surfers et les pêcheurs sur glace et maintenant l’aviron de compétition s’est installé sur le lac.

Le lac demeure fragile. Cette année, le Conseil de ville a voté plus de dérogations permettant des constructions dans la bande protectrice du lac. L’éclosion d’algues bleues à la fin du mois d’octobre nous rappelle que l’application de règlements sévères demeure essentielle.

La vente de propriétés a bondi, comme on le rapporte dans cette édition. Cela comprend la firme Brûlerie Virgin Hill qui déménage à Foster après dix années à Waterloo. Étang.ca, qui prend de l’expansion, a emménagé dans un nouvel immeuble. Un de leurs produits, les tuyaux bulles, seront utilisés dans la démolition de l’ancien Pont Champlain.

L’école Saint-Édouard a renouvelé son statut d’école internationale et le projet de jardins de l’Académie Knowlton a produit des aliments pour l’école et pour des gens dans le besoin. Le projet a été imité par d’autres écoles.

Alors qu’Ottawa et Washington sont à couteaux tirés, Bolton- Ouest et VLB, de bons voisins, ont signé une entente de partage des Premiers répondants.

VLB et Bromont ont progressé sur le partage des services policiers, une association qui est la bienvenue. La balle est main- tenant dans le camp de l’Assemblée nationale.

En dépit d’un été chaud et sec, il n’y a pas eu de restrictions d’eau cette année, ce qui ouvre la porte au développement immobilier.

Tempo célèbre ses 35 ans cette année et a le plaisir de souhaiter à tous ses lecteurs et ses annonceurs un heureux temps des Fêtes