En toute saison, le lac Brome est source de beauté et de plaisir. Mais le fatal accident du mois dernier, qui causa la mort de Robert Viau, un résident de Shefford âgé de 76 ans, est un tragique rappel que le lac présente aussi de réels dangers.

Même si le lac Brome est généralement sans danger pour les activités hivernales et les véhicules, il comporte des zones à risque qu’il vaudrait mieux éviter. Pierre
Beaudoin, secrétaire de Renaissance Lac Brome affirme que les gens devraient éviter les endroits où les affluents coulent dans le lac et les autres endroits connus où la glace est instable. La baie au sud de la Pointe Fisher où le véhicule
tout-terrain dont M. Viau était passager s’enfonça sous la glace, est un de ces endroits.

M. Beaudoin affirme aussi qu’on ne sait pas pourquoi la glace est si instable à cet endroit mais qu’il faut l’éviter. Ce graphique pointe plusieurs autres endroits à éviter, même si la glace sur les aires les plus fréquentées du lac est assez épaisse pour les activités hivernales – 20 à 50cm – comme c’était le cas lors de l’accident.

Selon la Croix-Rouge canadienne, plusieurs facteurs contribuent à l’épaisseur et à la stabilité de la glace, incluant la profondeur, les courants, les produits chimiques, les quais, les billots, les roches, les écarts de température, et les ondes de choc causées par les véhicules circulant sur la glace. La glace épaisse est bleu-clair, alors que la glace grise indique la présence d’eau.

La carte du lac Brome identifie en violet des secteurs probablement dangereux où il faut faire attention même quand le reste du lac ne pose pas problème.
Quelques conseils :
  • Pour la marche ou le patinage solitaire, la glace doit avoir au moins 15cm d’épaisseur. Pour les jeux et les groupes de patineurs, au moins 20cm, et au moins 25cm pour les motoneiges. Vérifier avant de s’aventurer.
  • Ne pas s’aventurer sur la glace la nuit ou quand la visibilité est réduite, et ne pas y aller seul.
  • Les conducteurs de véhicules tout-terrain doivent détenir un permis ou une licence valide, et les passagers doivent porter un casque en tout temps. La loi stipule que le véhicule soit enregistré auprès de la SAAQ et comporte une assurance responsabilité. Le véhicule devrait aussi être muni d’équipement de sécurité tel une ligne de sauvetage utile pour tirer quelqu’un hors de l’eau. Les lois sur l’alcool au volant s’appliquent.

La Ville de Lac-Brome teste l’épaisseur de la glace pour des raisons de sécurité, mais seulement sur les surfaces qu’elle doit gérer, comme l’aire de patinage près de la plage Douglass, et pour les événements qu’elle organise.

Pour toute autre activité sur le lac, la responsabilité incombe aux utilisateurs de s’assurer que les conditions sont sécuritaires. Il faut respecter la loi et faire preuve de sens commun et de prudence en tout temps.

Traduction par Guy Côté