L’école St-Édouard opère à la même capacité de 159 élèves que l’année dernière. L’Académie Knowlton compte quant à elle 261 élèves, soit 29 de plus que l’an dernier. “C’est sans compter les 13 enfants scolarisés à domicile ou en ligne’’ de préciser Renalee Gore, directrice de l’Académie Knowlton. “Des familles ont déménagé de Vancouver, Ottawa et Montréal. Les parents ont choisi d’envoyer leurs enfants ici plutôt que dans les institutions privées de Montréal’’ confie la directrice lors d’une entrevue téléphonique avec Tempo.

Préparer les zones distinctes pour les enfants, s’assurer que chaque élève reste dans sa zone, tout désinfecter après usage, toutes activités qui sont dorénavant la norme dans les deux écoles depuis le début de l’année scolaire. «Au début, le plus difficile, c’était de s’ajuster aux directives du ministère de l’Éducation qui changeaient tout le temps, nous explique Nancy Duranleau, directrice de l’école St-Édouard. Il fallait s’adapter aux changements à chaque jour et on ne savait pas sur quel pied danser, nous étions dans l’incertitude totale.» Une réalité qu’a aussi vécue Madame Gore. «La paperasse était énorme, dit-elle, les mesures de précaution sans fin et il y a encore des changements constants; les parents ont été formidables et nous ont appuyés.»

Les deux directrices n’ont pas de mot pour qualifier le travail effectué par leur personnel, qui n’a pas compté les heures. Le personnel s’est surpassé, affirme R. Gore qui doit gérer 16 classes et trois maternelles.

Pour les deux écoles, le prochain défi sera d’organiser des activités para-scolaires qui vont intéresser les enfants tout en motivant le personnel enseignant à travailler autrement dans le respect des consignes sanitaires.

À la mi-sepembre, aucun cas ni alerte COVID n’avait été détecté dans les écoles. On demande aux parents de garder leurs enfants à la maison au premier signe de rhume.