Pendant des décennies la vie des villages était centrée autour de son église et du magasin général. Pour Fulford, cette tradition séculaire va disparaître avec la fermeture, en septembre, du magasin général Wright.

Le magasin phare est le centre commercial de la rue Davis depuis 1865. En 1939, Oscar Davis l’achète. Carla Wright, une des propriétaires actuels confie à Tempo: «le magasin vendait de tout, de la nourriture aux appareils ménagers.»

Carla et Robert Wright ont repris le magasin des parents de ce dernier en 1986. «C’est 34 ans d’histoire, du village et de ses habitants qui ont été si bons pour nous, leur sens communautaire aussi», se remémore Carla avec un brin de nostalgie.

Vendre le magasin était une option au départ, mais «Postes Canada ne pouvait pas garantir que les nouveaux acheteurs pourraient garder le bureau de poste» explique Carla qui restera Maître de Poste après la fermeture du magasin. Robert continuera d’être facteur à Fulford.

Maintenir le magasin général était devenu une tâche très exigeante émotionnellement et financièrement explique la co-propriétaire. À la difficulté de recruter des fournisseurs s’ajoutait celle de garder les prix compétitifs.

Les magasins généraux étaient florissants avant que les gens puissent se rendre en voiture dans des magasins plus grands; ils n’ont plus d’avenir maintenant.

Pour l’instant, le vieil édifice historique logera le Bureau de poste et Carla a l’intention d’y vendre ses pâtisseries et de l’artisanat jusqu’à ce que, plus tard, ils essaient de vendre à quelqu’un qui serait intéressé à faire quelque chose de différent avec la bâtisse.

«Nous sommes tristes de fermer, mais ce fut une merveilleuse expérience et nous sommes reconnaissants envers notre communauté.»

Reconnaissante aussi est la communauté qui perd une partie de son histoire et de son âme.

Traduction:Guy Côté