La région est un paradis pour les chasseurs d’antiquités. Il est possible d’y faire des trouvailles.

Il y a quelques années, un visiteur logeant à l’Auberge Knowlton trouve dans un magasin local une montre Cartier imitation qu’il achète pour 20$. De retour chez lui, il découvre que c’est une vraie Cartier et qu’elle vaut 1100$.

Ce genre de chose est rare. Mais il y a beaucoup d’antiquaires et de brocanteurs ici, et même les cueilleurs professionnels d’antiquités y viennent pour fureter.

Une recherche non scientifique, faite par des antiquaires, a découvert ce qui est «hot» et ce qui ne l’est pas dans le domaine des antiquités locales. Il y a des années, tout le monde cherchait des meubles en pin du Québec, des armoires aux coffres à couvertures. Ce marché a disparu, comme aussi celui qu’on nommait «marché du meuble brun».

«Il y a des exceptions» affirme un antiquaire local. «Mais il doit s’agir de meubles québécois du 18ième et 19ième siècle, avec leur peinture originale.»

Bizarrement, les meubles du milieu du 20ième siècle sont recherchés. Si ça ressemble à ce sur quoi l’actrice montréalaise Jessica Paré s’est assise dans la série Mad Men, ça se vendra.

L’art Inuit se vend toujours, mais il doit être vintage, c’est-à-dire fait il y a des décennies. L’argenterie se vend aussi, mais il doit avoir un poinçon (une marque attestant que c’est du Sterling), quoique l’argenterie plaquée, décorative et utile soit populaire aussi.

La porcelaine a déjà été à la mode, mais plus maintenant, il faut qu’elle soit exceptionnelle. Le linge ancien et les vêtements vintage sont en demande. Les anciennes annonces publicitaires des années 20 se vendent, de même que les plaques d’immatriculation. Militaria, médailles et gravures, se vendent bien aussi.

Avec la montée de la Chine, des scupltures chinoises, vases et autres arts décoratifs peuvent avoir de la valeur, mais vous devez savoir ce que vous cherchez.

La bonne nouvelle est que, dans la région, il y a beaucoup de choix parce que plusieurs marchands sont ici depuis des années. «Nous avons toute la gamme ici à Knowlton» dit un marchand. «Vous pouvez trouver n’importe quoi. Pour moi le plaisir est de chercher».

Traduction: Guy Côté