À la suite d’un changement de régime l’été dernier et à une série de concerts rentables cet hiver, le Théâtre Lac Brome est occupé à mettre sur pied un programme rempli pour cet été. «Je ne peux pas donner de noms car il reste des contrats à signer», dit la nouvelle directrice adjointe Olivia Enns, tout en contrôlant son fils de deux ans chez elle à Sutton.

«Le programme comprendra des productions à parts égales en anglais et en français.» Nous aurons des pièces de théâtre, quelques comédies musicales et des spectacles. Le
Festival du film de Knowlton revient en août et le Festival littéraire va célébrer son dixième anniversaire. Enfin, pour décembre, un spectacle de pantomime et un spectacle de marionnettes sont en préparation.

Olivia emploie le mot «nous» en référence à Dominic Boulianne, qui a décroché le poste de directeur général, l’an dernier, lors du départ abrupt de Nicholas Pynes, après 28 ans de loyaux services. Elle parle au nom de Dominic à la fois comme directrice des communications et du marketing du théâtre parce qu’il doit terminer un contrat de pianiste accompagnateur pour la cantatrice Marie-Josée Lord à Montréal.

Dominic accompagnera vraisemblablement Marie-Josée Lord au gala d’ouverture de la saison estivale le 8 juin. Le programme officiel sera dévoilé lors d’une conférence de presse qui se tiendra dans le superbe nouveau foyer du théâtre en avril.

Parlant de ce foyer, Olivia confie qu’ils espèrent utiliser cet espace pour plus d’activités communautaires. «Nous aimerions ouvrir le bar et tenir un music-hall genre micro ouvert, le premier jeudi du mois.» Il faut exploiter les lieux au maximum. Dominic sera de retour à plein temps pour gérer ces opérations.

Olivia a été embauchée en novembre dernier forte de ses compétences en journalisme et marketing et fut aussitôt invitée à occuper le poste de directrice adjointe qui la rend responsable de redresser l’image du théâtre, de recevoir les commentaires et les plaintes de la communauté et de se tenir à l’écoute. Elle y mettra beaucoup d’énergie dans les mois trépidants qui s’annoncent.

Traduction: Guy Côté