Leonard Parker s’est éteint récemment à l’âge de 100 ans. Tranquille et talentueux, il a vécu à Knowlton pendant 31 ans. Modèle de longévité, il vivait seul jusqu’à ces derniers mois. Jouer Gershwin et Beethoven tous les jours sur son piano à queue Heintzman, qui trônait au milieu de son salon, a contribué à sa longue vie disait-il.
M. Parker et son épouse, maintenant décédée, sont venus d’Angleterre à Knowlton pour se rapprocher de leur fille Sheana qui était mariée à un Canadien et vivait dans les Cantons-de-l’Est. Il a mené une vie paisible ici. Il était un habitué de la bibliothèque de Knowlton et sa maison était remplie de voisins et d’amis lors de son anniversaire en octobre dernier.

«Sa réflexion sur les changements survenus au siècle dernier au plan des idées, de la politique, des avancées technologiques et des moeurs sociales nous était précieuse. Il a été un père, un grandpère et un ami merveilleux» nous confie sa fille Sheana.

Vers la fin de sa vie, il est devenu de plus en plus fragile et a dû déménager à la Maison Knowlton. «Nous avons de la chance d’avoir un tel endroit avec un personnel attentionné ici en plein Knowlton où les visiteurs (et les chiens!) sont les bienvenus. Il y a résidé pendant quelques semaines seulement mais je n’oublierais jamais leur bonté.»