Nombre de jeunes aux prises avec des incapacités physiques ou intellectuelles, des troubles du spectre autiste ou autres sont souvent laissés pour compte dans des domiciles leur offrant peu de stimulation, soins curatifs, interactions sociales ou moyens d’acquérir des habiletés.

Pleins-Rayons est une OSBL de développement social née en fin 2015 (voir Tempo, mai 2016). Elle s’est d’abord axée sur le déblocage de potentiels à travers l’enseignement pratique de la mécanique du vélo à des enfants et jeunes défavorisés comme façon de les aider à acquérir des habiletés et des aptitudes sociales. Grâce à la remise en état, la réparation et l’entretien de divers types de vélos sous supervision constante, les apprentis leur donnent une nouvelle vie, affichent des résultats personnels tangibles, dont la fierté du travail bien fait et l’éclosion d’un amour propre. Ces atouts ne peuvent que croître et sont applicables à d’autres tâches exigeantes.

En décembre 2016, un an après sa création, Pleins Rayons a mérité la première place du prix À Part entière attribué par le gouvernement provincial à une OSBL vouée à des programmes d’inclusion sociale, et le chèque de 10 000$ qui l’accompagne.
Dès avril 2017, 82 jeunes mécaniciens d’âge scolaire et jeunes adultes provenant de 16 municipalités de la MRC Brome-Missisquoi, dont huit du bassin des lecteurs de Tempo, s’étaient déjà faits les dents en mécanique, et avaient participé à des formations, sous l’experte tutelle de 12 bénévoles à temps plein. Pleins Rayons est dirigé par Stéphan Marcoux, un coureur cycliste de 30 ans d’expérience et de 25 ans de thérapie par le jeu, et Myriam de Coussergues, directrice adjointe et conseillère en soins spéciaux.
Beaucoup de ces jeunes sont référés par quatre écoles secondaires, six primaires et un centre de réadaptation.

Avant et après: Transformation du vélo «Beach Cruiser» de Branden

Ce qui a commencé par des vélos, s’est rapidement étendu à des activités telles que la menui serie, les vendanges et la fabrication de nichoirs avec des outils professionnels (scie à ruban, raboteuse, perceuse sur colonne et autres, un don de 30 000$ d’équipement par General Tools Canada). De plus, le Pacte rural a contribué15 000$ pour lancer le projet des nichoirs et Canadian Tire a contribué 7000$.

Les activités présentant des dangers sont suivies de près et précédées de formations en sécurité et premiers soins. Un atelier de peinture serait le bienvenu, mais les fonds manquent.

De plus, il y a l’implication à l’Orpailleur et l’installation de nichoirs pour accroître la population d’oiseaux gobeurs d’insectes nuisibles aux vignes, diminuant de 70% l’utilisation de pesticides. Suivront des trappes à mouches à cheval et un potager surélevé.

L’un dans l’autre, grâce à des conseils, du travail d’équipe et des accomplissements, nombre de mécaniciens sortent de leur coquille, travaillent en équipe de deux, acquièrent des aptitudes techniques et sociales et sont amenés à quitter leurs zones de confort à une vitesse qui dépasse les attentes, de dire les membres fondateurs Mike et Brian Herman. Les autres membres du conseil sont Anne Stairs, directrice de l’école Heroes Memorial, Sharon Dawe, spécialiste de longue date du développement des affaires, et Louise Penny, de notoriété Gamache.

Pleins Rayons se finance par des dons et reçoit en cadeau des vélos fatigués, certains échappant ainsi aux dépotoirs. Ils proviennent souvent d’écocentres et de restants de ventes de garage, ainsi que de l’acquisition de l’atelier de vélos Turcotte, de Dunham, et de son lot de vélos et d’amas de pièces de rechange. Certains vélos n’ont besoin que d’un bon nettoyage et d’une mise au point, d’autres exigent une réfection complète avec des pièces de rechange. En moyenne, une demidouzaine sont remis en état chaque jour et remis à des élèves. Déjà, plus de 300 vélos ont été donnés à des écoles en tant qu’ensembles complets pour favoriser l’apprentissage du vélo par les jeunes et dépenser de l’énergie sous supervision du personnel d’éducation physique. De plus, la Commission scolaire Cree a déjà reçu 75 vélos rebâtis; Pleins Rayons songe à offrir un atelier d’une semaine pour enseigner des aptitudes en mécanique et entretien à des élèves autochtones. En tout, quelque 550 vélos ont été distribués à des écoles et des jeunes.

Récemment, un atelier de vélo a ouvert ses portes chez Pleins Rayons, 135, rue Dean, à Cowansville, pour offrir au grand public des services de réparation et de mise au point et vendre quelques vélos finement remis à neuf.