Un sondage mené par les municipalités de Lac-Brome et Bromont démontre que 90% de la

population de Bromont est satisfaite de ses services policiers. A VLB, seulement 60% des répondants en disent autant. Le ton est donné. Pas surprenant que 75% des répondants appuient la proposition de joindre les services policiers VLB-Bromont. Dans une même proportion, les répondants de VLB estiment que la présence policière et la sécurité se trouveront rehaussées dans leur ville. Toutefois, 42% des répondants de Bromont estiment qu’un tel jumelage n’améliorera pas les services dans leur ville. Ils craignent qu’étendre les services de police de Bromont à Lac-Brome réduira la qualité de leurs propres services. ‘’Pas du tout’’ affirme Louis Villeneuve, le Maire de Bromont. ‘’Ce que ça va faire c’est de réduire notre facture de services policiers d’un million de dollars chaque année.’’ De son côté le Maire Richard Burcombe de VLB estime que la ville aurait épargné autour de 400 000$  cette année seulement.

Adoption d’un projet de loi d’intérêt privé

Avant d’encaisser toutes ces économies, un projet de loi d’intérêt privé ou Bill privé doit être adopté par l’Assemblée nationale. La Loi sur la police ne permet pas à des municipalités de moins de 50 000 habitants de créer leur propre service de police. Des rencontres entre les maires et la nouvelle député de Brome-Missisquoi Isabelle Charest laissent croire que le parti du gouvernement est favorable à ce changement des services de police dans ces deux municipalités. Le projet devrait recevoir l’aval de l’Opposition étant donné qu’il vise à améliorer un service public à un coût moindre pour les citoyens.

Piloter un projet de loi privé à l’Assemblée nationale peut être long. Une fois rédigé, le projet doit être déposé à L’Assemblée puis envoyé en Comité parlementaire pour être examiné. Il est ensuite renvoyé à l’Assemblée pour adoption. Selon nos sources, s’il n’y a pas d’opposition politique, le processus peut prendre jusqu’à une année.

Tôt l’année prochaine, VLB recevra la note pour les services de la SQ qui se basera sur le nouveau rôle d’évaluation. Cette facture pourrait grimper à plus de deux millions de dollars.