Dans le sillage de deux années d’expérience de l’aviron sur le lac Brome par des rameurs de haut niveau, le club Aviron Knowlton vient de naître. Il a pour objectif d’encadrer des rameurs de tous âges et talents en leur offrant un accès sécuritaire au lac, à des esquifs et du matériel, ainsi que de la formation et des assurances.

«Le lac Brome s’est révélé l’un des meilleurs lacs de rame au Québec», de dire Gavin Mckay, résident local et entraîneur d’élite du programme Ramer vers le Podium – Québec. Cette expérience réussie a poussé l’Association québécoise d’aviron à déplacer son programme d’entraînement de haut niveau «Ramer vers le Podium» du Bassin olympique à Knowlton.

«Ce n’est pas seulement le lac qui fait de Knowlton un endroit si spécial, mais aussi l’appui de la communauté», ajoute M. Mckay. Ce support se concrétise par le nombre de familles qui ont ouvert leurs portes aux rameurs, comme par le soutien à l’entraînement accordé par la Marina, l’Académie Knowlton et le Gym Athletica. La Ville de Lac-Brome y a également mis du sien et fait de la Plage Douglass un point d’accès pour le club.

«La réussite de l’entraînement de haut niveau sur notre lac, explique Gaëtan Gélinas, un membre fondateur, nous a inspirés à lancer ce club centré sur la pratique de la rame par un public élargi.»

«Ramer sur le lac Brome, voilà un exercice agréable pour les aînés comme pour les jeunes. Ça me garde jeune et en forme», de dire Sally Kininmonth, une autre fondatrice. «Ma petite-fille, Thea, et moi ramerons ensemble cet été. Tout le monde peut y prendre plaisir et se mettre en forme.»

«Les communautés lacustres découvrent que de l’appui à la rame découlent des retombées économiques et sociales, poursuit Owen Falquero, aussi un fondateur. Notre merveilleux tandem lac et ville n’est qu’à une heure de Montréal, ce qui nous donne l’occasion de devenir un important centre sportif.»

William Abbott, le trésorier, raconte que «le programme de haut niveau a pris son envol quand une poignée de rameurs s’est basée dans une résidence privée d’ici. C’est ce début si simple qui a mené à la réussite d’aujourd’hui. Conséquemment, le club vivra modestement en 2017 une année d’essais qui nous permettront d’en apprendre suffisamment pour financer davantage d’équipement. A plus long terme, nous mettrons l’accent sur les jeunes et nos prix seront raisonnables.»

Traduction par Jean-Claude Lefebvre