Nombre de «pouces verts» ont assuré le succès de la première saison des jardins communautaires situés sur le terrain de l’ancien garage municipal.

Debbie Hornig, l’initiatrice du projet, qualifie d’absolument merveilleux les légumes qui débordent des 30 bacs, fournissant une abondance de produits nutritifs là où se trouvait un sol contaminé.

Récolte abondante aux jardins communautaires

Selon Debbie, «Tous ont obtenu une récolte exceptionnelle, parfois même trop! Plusieurs en étaient à leur première expérience en jardinage, alors que d’autres n’avaient jamais travaillé avec des bacs surélevés, une expérience différente du jardinage traditionnel. Cependant, ils ont beaucoup appris et je crois que tous vont revenir l’an prochain. Nous étudions actuellement comment accommoder ceux qui sont sur la liste d’attente.»

En plus des jardins individuels, deux étaient affectés à la Banque d’aliments et travaillés par des bénévoles. Des bénévoles ont aussi pris soin du bac pour la cuisine communautaire. Seulement deux bacs conçus pour les jardiniers en fauteuil roulant ont été sous-utilisés, une situation qui sera corrigée lors de la prochaine saison, confirme Debbie Hornig.

En plus de travailler la terre, les jardiniers ont profité de l’aspect social des jardins, forgeant de nouvelles amitiés, échangeant conseils, compost et histoires de légumes. L’expérience a été aussi toute une révélation pour Debbie Hornig, malgré ses nombreuses années à travailler la terre.

«J’adore. Les jardins surélevés sont réellement productifs!» Ce sera maintenant au tour des réactions formelles à la fin septembre et au feuilletage hivernal de catalogues de graines et de rêver aux futures belles courges.

Traduction: Michel Morin