En novembre dernier, après presque 18 ans comme pharmacien-propriétaire Uniprix, à Knowlton, René-Claude Gagnon vendait sa pharmacie à Jean-Marc Bélanger qui la gère depuis 16 mois. «Le nouveau propriétaire est exceptionnel» de dire M. Gagnon «et je suis confiant qu’il assurera la pérennité de la pharmacie avec l’équipe en place et les deux autres pharmaciennes Caroline Drolet et Magda Quirion. Ce ne sera d’ailleurs pas un gros changement pour les clients car ils le connaissent déjà et ils sont déjà en confiance».

Le nouveau propriétaire, Jean-Marc Bélanger, est un amateur de plein air et est tombé en amour avec la région, il compte donc être ici très longtemps. Jeune et dynamique, il fait partie de cette nouvelle génération de pharmaciens formés pour jouer un rôle de première ligne encore plus actif au niveau de la santé.

Avec un système de santé toujours engorgé et la difficulté d’avoir des rendez-vous à la clinique ou même juste de se trouver un médecin de famille, il est rassurant de savoir qu’il y a des professionnels de la santé disponibles pour la population presque en tout temps, surtout en dehors des heures de service de la clinique médicale sur Victoria.

Les nouveaux pouvoirs accordés aux pharmaciens leur permettent de renouveler certaines ordonnances ou de prescrire certains médicaments sans que vous ayez à voir votre médecin. Ils ne posent pas de diagnostic, mais vous pouvez passer à la pharmacie ou appeler si vous avez des questions de santé ou d’interactions ou de dosage de médicaments. Le service est gratuit et M. Bélanger et son équipe pourront vous aiguiller vers une solution ou les bons services au besoin.

«Avec une population vieillissante, et aussi beaucoup de personnes avec des maladies chroniques qui doivent jongler avec tout un arsenal de médicaments à chaque jour, nous offrons aussi le service de pilulier. Cela permet de mieux gérer la prise de vos médicaments» de dire M. Bélanger. «Ce service assurera votre paix d’esprit ou celle de vos proches.»

De plus, en vue d’un voyage, vous pouvez vous faire vacciner par une infirmière qui s’est jointe à l’équipe. Ce service est payant, mais vous n’aurez pas à aller dans une clinique du voyageur.