La deuxième réunion du nouveau chapitre local de Men’s Shed a eu lieu au Centre Lac-Brome.

Ces réunions de Men’s Shed sont un peu comme un Club de lecture de femmes où on se rencontre pour discuter d’un livre mais en réalité le livre est un prétexte pour s’intégrer à une communauté.

Dans le mouvement Men’s Shed, les hommes se rencontrent pour travailler sur des projets. C’est en travaillant ensemble que les hommes s’intègrent à une communauté.

«Nous avons repéré un local dans Knowlton et les travaux de planification et de construction de cet atelier débuteront en janvier 2020,» dit Danny Williams, fondateur du chapitre de Knowlton. «Nous avons décidé que notre premier projet serait de fabriquer la table de réunion de l’atelier avec un billot de pin organique d’une longueur de 12 pieds et de quatre pouces d’épaisseur.

La participation à ce genre de projet peut être une question de vie ou de mort pour un homme âgé à la retraite, car la perte de son identité comme personne productive au travail constitue un risque pour sa santé. C’est ce qui explique pourquoi les hommes de plus de 67 ans ont le plus haut taux de suicide au monde et souvent meurent plus jeunes que les femmes.

Les statistiques sur cet organisme parlent d’elles mêmes: Il y a 26 Men’s Sheds au Canada, 1100 en Australie, 450 et plus en Irlande, 500 et plus en Angleterre, 14 au Danemark, 14-16 aux États-Unis, et 100 en Nouvelle-Zélande.

Pour plus de renseignements contacter Danny Williams au 450-915-6404 ou visiter: https://lacbromems.webs.com/apps/blog/

Traduction: Guy Côté