La Ville de Lac-Brome a acquis une propriété de 13 acres grâce à la générosité de deux donateurs: la Fondation CARKE (600 000$) et la famille Poulin (250 000$). Ce terrain boisé près de l’intersection de la rue Cowell et du Chemin Bondville qui comprend 80 mètres d’accès direct sur le lac Brome, remonte en pente jusqu’au chemin Tibbits Hill.

La nouvelle a été rendue publique le 6 février lors d’une conférence de presse en présence de Claire Kerrigan, Donald Gray-Donald et David Kininmonth de la Fondation CARKE et de Benoit Poulin, membre de la famille.

«Nous sommes fiers de procurer un accès supplémentaire au lac Brome. C’est l’occasion de remplir une de nos missions en fournissant à la population des infrastructures de loisirs», soulignait la présidente de la Fondation CARKE, Cynthia Wilkinson.

La Fondation CARKE est un organisme sans but lucratif fondé dans les années 70. En 2005-2006, une campagne de financement couronnée de succès pour le Centre Lac-Brome et la Clinique médicale adjacente, plus un généreux legs, ont laissé la fondation avec près de 1M$, qui devait initialement financer une piscine intérieure. En 2017, le projet de piscine fut abandonné par manque de support gouvernemental.

Depuis, une patinoire et des jeux d’eau situés sur les terrains du Centre Lac-Brome ont été financés par la Fondation qui voulait toujours investir dans un projet important qui profiterait à toute la population. Comme l’accès du public au lac est limité et très peu de terrains sont disponibles, la Fondation CARKE a vite compris que la propriété des Poulin avait, en plus d’être riveraine, de grandes possibilités d’aménagement.

Cette propriété boisée était autrefois l’emplacement du Terrace Inn qui appartenait à et était géré par Wilfrid Poulin. Le terrain a appartenu à la famille pendant 60 ans et comme affirme Benoit Poulin «nous sommes heureux que ce que ma famille a tant aimé devienne un espace public». La famille a toujours refusé de vendre le terrain à des promoteurs et quand la Fondation CARKE leur présenta son projet, il leur apparut comme la meilleure solution.

La priorité pour VLB est d’assurer la sécurité publique du terrain avec la signalisation appropriée, un passage au-dessus du chemin Bondville vers le rivage, du stationnement, des installations sanitaires et une aire de pique-nique. Seules les embarcations non-motorisées pourront avoir accès au lac. Le maire Burcombe affirme: «Nous allons continuer notre réflexion sur l’amélioration de ce site qui a un immense potentiel pour les loisirs. Je tiens à féliciter et à remercier les donateurs. Leur générosité profitera à toute la communauté dans les années à venir.»

Traduction: Guy Côté