Par: Tom Moore

Pour la vingt-huitième année consécutive, un groupe de bénévoles passionnés a participé au 118e compte de Noël annuel d’Audubon et d’Études d’oiseaux Canada. Le nombre d’oiseaux a été notablement plus bas dans la région en novembre et décembre et le temps froid qui a sévi avant le compte du 16 décembre ne fut pas de bon augure.

L’abondance des graines d’arbres et de cônes dans les forêts boréales du nord-est cet automne a encouragé les migrants hivernaux à demeurer plus au nord.

Malgré tout, le compte 2017-18 a totalisé 33 espèces différentes, incluant trois détections inusitées pendant la période de sept jours du compte: un grand héron, un martin-pêcheur et une pie-grièche grise. Le compte total de 1496 oiseaux a été considérablement augmenté par plusieurs volées d’oies en route vers le sud légèrement plus tard qu’à l’habitude. (L’an dernier, le total était de 1225 oiseaux et 35 espèces.)

Samedi, le temps était nuageux avec une température de -10 0C et des vents modérés. Le lac Brome étant gelé, 175 canards colverts observés en quatre groupes de 25 à 50 oiseaux à plusieurs endroits autour du lac. Cependant, 280 bernaches du Canada ont été détectées en plusieurs volées en plus d’une présence inhabituelle de 100 oies des neiges. Deux harles couronnés, et trois huards ont été détectés sur le lac Memphrémagog à Knowlton Landing, à l’extrémité de notre cercle de compte.

Les mésanges ont été notablement moins nombreuses qu’à l’habitude (193 vs 288 l’an passé), dépassant de peu les geais bleus (171) comme les plus nombreuses aux mangeoires. Les juncos ont été plus nombreux qu’à l’habitude avec 146 rapportés. Les 110 dindons sauvages et 70 tourterelles tristes sont à la baisse du compte de l’an dernier. Les 13 cardinals et trois mésanges bicolores marquent un nouveau record pour ces espèces. Aucun bruant des neiges ou bec-croisé n’a été détecté et seulement cinq sizerins et un gros- bec errant. Un épervier brun a été le seul rapace rapporté. Le site web Audubon (audubon.org) contient toutes les données des comptes passés et peut être consulté pour établir les tendances au cours des années. Les données des comptes de Lac-Brome sont disponibles depuis le premier compte au début des années 90.

Pour de l’information sur la variabilité des migrations hivernales d’oiseaux avec graphique et photos dépeignant le comportement des oiseaux chanteurs au cours des 15 dernières années, consultez https:/blog.nature.org/science/2017/01/18/

Merci à tous les participants.
Tom Moore 514-946-2445 thomasw.moore@yahoo.ca

Traduction: Michel Morin