Alison Marks

Selon le le vice-principal à la gestion de l’université, le Dr Miles Turnbull, la décision de fermer définitivement le campus de Knowlton n’est pas encore irrévocable.

Quand on lui a demandé si Bishop envisagerait de donner des cours dans un local de location alternatif dans Knowlton, M. Turnbull a répondu que des discussions avec la municipalité étaient toujours en cours. Apparemment Bishop aurait déjà fourni une liste de spécifications en vue d’un futur site possible. Il ajoute que Bishop et VLB se sont déjà rencontrés trois fois et que Bishop envisage de convoquer une réunion prochainement. La date n’est pas fixée, mais elle aura probablement lieu à Knowlton avec les étudiants du Campus. Pamela Dillon et Christine Stonehewer, deux des étudiantes, on déjà fait un plaidoyer passionné devant le Conseil d’administration de Bishop. Mme Stonehewer est d’avis qu’un cam- pus au centre de Knowlton serait la garantie de la relance de la ville.

En plus de la réunion avec le Conseil d’administration, s’ajoute une pétition en ligne et un éditorial dans Tempo en décembre 2017, demandant à Bishop de revenir sur sa décision.

De 1995 à 2004, Bishop louait un espace pour le campus sur le chemin Knowlton et de 2004 à 2017, donnait des cours crédités et non-crédités dans un immeuble qu’elle y avait acheté. En janvier 2017, Bishop décide de discontinuer les classes pour janvier 2018, et l’immeuble est mis en vente. Personne ne connaît vraiment le motif de la décision de fermer le campus de Knowton. Plusieurs théories ont été avancées sans confirmation de la part de Bishop: le petit nombre d’inscriptions, un l’édifice nécessitant 160 000$ de restaurations, et le manque de revenus pour subsister.

L’université Bishop confirme qu’elle «étudie la possibilité d’un retour et à quelles conditions.»

Traduction: Guy Côté