Tempo s’est entretenu avec les porte-parole de la Clinique médicale Knowlton et du CIUSSS (Centre intégré de santé et de services sociaux) de la région de l’Estrie pour avoir le fin mot sur trois dossiers qui préoccupent bon nombre de citoyens de Ville de Lac-Brome. Voici leurs réponses.

Tempo La Clinique est-elle toujours à la recherche d’un ou deux médecins supplémentaires pour combler les besoins criants de centaines de patients en attente d’un médecin de famille à VLB?

Clinique médicale Knowlton – Nous sommes toujours à la recherche de médecins. Nous pensons qu’avec l’arrivée du Dr Roper récemment et de l’arrivée prochaine d’un(e) IPS infirmier(ère) praticien(ne) spécialisé(e), il est réaliste de penser que nous pourrions attirer un autre médecin. Nous aimerions en avoir deux, mais ceci sera encore plus difficile à justifier aux instances supérieures. Nous avons rencontré quatre médecins dans les derniers six mois qui seraient intéressés. Il est de la responsabilité du CIUSSS de faire valoir nos besoins au ministère pour que l’Estrie obtienne des PREMS (des effectifs supplémentaires en fonction du plan régional).

CIUSSS-Estrie – La table territoriale a choisi de prioriser votre milieu pour une bourse d’installation à un médecin de famille, afin de créer un incitatif supplémentaire à l’arrivée d’un nouveau médecin à Lac-Brome.

Tempo Quand la Clinique médicale Knowlton attend-elle l’arrivée d’un(e) infirmier(ère) praticien(ne)spécialisé(e)? Plusieurs dates différentes ont été transmises à Tempo au cours des derniers mois?

Clinique médicale Knowlton – Son arrivée est prévue pour l’été 2021.

Tempo Les anciens patients des Dr Barakett et Barbeau ont-ils oui, non ou partiellement été récupérés par les autres médecins de la Clinique médicale Knowlton?

Clinique médicale Knowlton – Nous avons inscrit environ 530 de leurs anciens patients ici à la clinique. Nous avons concentré nos efforts de réinscription sur les patients provenant de Lac-Brome et Bolton- Ouest. Par ailleurs, nous avons dû rediriger les patients du Dr Barakett et du Dr Barbeau provenant d’autres territoires vers leur territoire respectif. Il est donc impossible de savoir combien des patients «orphelins» de ces deux médecins ont été récupérés par d’autres cliniques.