Surtout ne pas lâcher

La clinique médicale de Knowlton manque de médecins. Dans la région, plus de 4000 patients sont sans médecin dans une province qui s’est pourtant fixé comme priorité de doter chaque citoyen d’un médecin de famille. Depuis deux mois déjà tous les efforts sont déployés, nous dit-on, pour régler la situation. Notre député et ministre Isabelle Charest, notre conseil municipal et les bonzes du CIUSSS sont à pied d’œuvre et rien ne semble se passer.

Comme on le sait, la population de VLB vieillit rapidement; la présence de trois résidences pour aînés sur son territoire en fait foi. En date du début de juin deux d’entre elles n’avaient pas de médecins attitrés. On parle ici d’une population vulnérable. La seule option est le 911 et l’urgence de l’hôpital, une situation difficile pour les patients et très coûteuse pour le système de santé.

Selon le Collège des médecins du Québec, l’Estrie peut compter sur 939 médecins. Dans sa livraison de mai, Tempo faisait état de 35 médecins pratiquant dans les diverses cliniques de Knowlton, Sutton et Cowansville. Il semble qu’il n’y en ait aucun pour prendre en charge, en priorité, les malades âgés. Il paraît que le système ne fonctionne pas comme cela. Alors, pourquoi ne pas ajuster le système pour qu’il réponde aux besoins de la population? Nous avons recensé quelque 70 gestionnaires de toutes sortes dans l’organigramme du CIUSSS de l’Estrie.

Une pétition a été signée par 1800 citoyens, mais il faut faire plus. Pourquoi ne pas hausser le ton, se montrer moins docile et commencer à agacer nos politiciens à Québec et les gestionnaires dans notre région? Envoyez-leur des lettres, des courriels, des téléphones, parlez aux médias; soyez assez insistants pour qu’ils ne veuillent plus vous entendre! Faisons pression sur nos divers conseils de ville pour qu’ils poussent eux aussi avec nous. Il appartient à ceux qui sont en bonne santé de mener ce combat pour ceux qui n’ont pas la force ou la capacité de réclamer ce à quoi ils ont droit.

L’été, enfin

Elle est plus que bienvenue cette saison. Elle a mis du temps à venir. Nous l’attendions avec tant d’impatience. Cet été foisonne d’activités.

Le Tour des Arts, qui met en scène des dizaines d’artistes locaux, démarre le 13 juillet. Admirez ou achetez. Et puis il y a la saveur déjeuner sur l’herbe de Shakespeare in the Park. Le Musée déploie maintenant sa toute nouvelle reconnaissance officielle. Le programme d’été du Théâtre Lac-Brome est déjà en marche pour la saison. Son principal bailleur de fonds, le populaire Tour des Maisons et Jardins aura lieu le 10 juillet. C’est au théâtre qu’aura lieu le Festival du cinéma, un événement qui connaît un franc succès.

Et puis il y a le Festival New Country Brome et le Festival international Harmonies celtiques en octobre. Tempo vous présente ces événements avec plus de détails.

On tient peut-être tout cela pour acquis, mais il faut se compter chanceux de vivre dans un espace aussi riche culturellement. Tous ces événements reposent sur le travail de bénévoles qui donnent leur temps et de généreux bailleurs de fonds. Puisque le meilleur dans la vie n’a pas de prix, il y a le lac, les sentiers pédestres, les pistes cyclables élargies et mieux balisées. L’été. Le mot est court comme la saison. Le meilleur endroit pour le vivre c’est ici même. Bon été.