Sortez le gâteau d’anniversaire et le mousseux local; le Tour des Arts a 31 ans cette année.

Les neuf jours de célébration de la communauté artistique des Cantons, du 13 au 21 juillet, sont remarquablement plus vibrants et réussis à mesure qu’il vieillit. Certains artistes qui participent depuis le tout début du Tour sont de retour, plusieurs en font partie depuis des années. Il y a quelques nouveaux venus et cinq novices. En tout, 36 artistes.

Plusieurs disciplines sont représentées, de boiserie et tressage de tapis à céramique raku, sculpture stéatite, vêtements tissés à la main, argile malléable et photographie. Il y a aussi des artistes peintres au travail.

Ce qu’ils ont en commun, à part leur passion pour la créativité, c’est leur obligation d’ouvrir leur studio au public pendant toute la durée du Tour et offrir des démonstrations pratiques de leur art. Ils doivent tous être résidents de la région – de Lac-Brome jusqu’au côté est du lac Memphrémagog.

Ils s’engagent aussi à accueillir tant les résidents locaux que les visiteurs.

Le nouveau venu, Alan MacIntyne, devait ainsi acheter une propriété ici. Cet ontarien qui a déménagé à Calgary, il y a 20 ans, s’est établi l’été dernier à Knowlton avec sa femme (transparence complète : c’est ma sœur) et entreprit le long processus de déménagement à l’autre bout du pays.

Il fit sa demande d’être inclus au Tour 2019 et, à sa surprise, il fut accepté à sa première tentative de participation à ce fameux événement. Il installa un studio dans sa résidence et se mit au travail. Sa propriété de Calgary maintenant en vente, il se prépare pour son premier tour avec des portraits distinctifs d’animaux sur bois, ainsi que des sérigraphies qu’il crée sous le nom de Loose Canine.

«Je fus très enchanté d’être accepté», écrivit-il récemment. «J’ignore ce qui m’attend, mais il semble que c’est un événement très bien organisé et bien conçu. Maintenant, le défi est d’être prêt pour lui. Souhaitez-moi bonne chance.»

Robin Badger est prête. La potière renommée de Bolton-Ouest participe au Tour depuis 23 ans, et elle est l’une des quelques artistes qui gagnent sa vie de sa poterie fonctionnelle et d’autres pièces artistiques.

«Le Tour nous a fait connaître, continue de nous soutenir et de nous fournir une visibilité renouvelée chaque année» dit-elle. «C’est comme renouer avec de vieux amis.»

Pour information: tourdesarts.com

Traduction: Michel Morin