Contrairement aux prédictions d’ornithologistes et de biologistes que cette année serait riche en roselins, gros-becs et sizerins, les bénévoles ont été déçus par le petit nombre d’oiseaux observés le 15 décembre dans la région de Lac-Brome.

Les faibles quantités de graines d’arbres et de cônes dans les forêts boréales du nord-est rapportées cet automne, ont forcé les migrants à se tourner vers le sud à la recherche de nourriture, mais, apparemment pas par ici.

Par un temps clément sans neige, pluie ou vent, 31 participants ont enregistré 1109 oiseaux de 33 espèces (l’an dernier: plus de 1400 oiseaux de 33 espèces). Le compte de cette année est le plus bas enregistré pour Lac-Brome.

Les mésanges ont été l’espèce la plus nombreuse (317), suivie par les dindons sauvages (126), canards colverts (118), geais bleus (112) et tourterelles tristes (79). Les migrants nordiques étaient visibles en petits nombres: gros-becs errants (64), 3 gros-becs des pins femelles et 47 juncos. Des cardinals résidents au nombre de 12, un grimpereau brun et une mésange bicolore ont été observés, ainsi que 2 gélinottes huppées. Des plectrophanes des neiges, une chouette rayée et un épervier brun ont aussi été observés au cours de la semaine.

Le site internet Audubon (www.audubon.org/bird/cbc) possède toutes les données des comptes de Noël annuels antérieurs; elles peuvent être consultées pour déterminer les tendances au cours des années. Toutes les données pour Lac-Brome sont disponibles jusqu’au début des années 90, année du premier compte.

Merci à tous les participants.
Tom Moore: 514-946-2445 ou thomasw.moore@yahoo.ca