La Maison Dunham, située à vingt minutes de Knowlton, est le seul refuge anglophone existant au Québec pour les personnes avec des problèmes de santé mentale et de dépendances, peut maintenant accueillir jusqu’à six résidents privés.

«Nous sommes une résidence accréditée offrant un programme de 30 jours ou de six mois,» dit Murray Brohman, le directeur. «La communauté a autant d’importance que le programme lui-même. Nos résidents vivent ensemble, deux par chambre, mangent en commun et partagent toutes les activités du refuge y compris les tâches ménagères. Le soutien de notre communauté est assuré par notre équipe exceptionnelle de soins cliniques et par le personnel sur place qui encourage et manifeste le respect dans la collaboration et la vie communautaire.»

Rob Paterson qui s’est joint à l’entreprise à cause de ses antécédents familiaux affirme: «J’ai des proches atteints de maladie mentale et de dépendances et qui ont souffert avec nous, leurs aidants, dans la soli- tude, sans répit et sans espoir pour l’avenir. La Maison Dunham offre aux familles un soutien nécessaire.»

Dan Colson, un résident de Knowlton, affirme: «La Maison Dunham est accréditée par la province mais elle n’est pas une agence gouvernementale, elle a été créée par un organisme sans but lucratif qui en assume la gestion. Les familles fondatrices étaient dans l’impossibilité de trouver l’aide dont elles avaient besoin pour leurs proches. Elle est gérée comme un authentique service à la communauté».

Renseignements: Murray Brohman au: 450-263-3434 ou m.brohman@dunhamhouse.ca

Traduction: Guy Côté