Après 92 ans et trois générations aux mains de la même famille, le magasin général F.G. Edwards a été vendu.

L’institution de West Brome est la propriété de Chanel Crevier, une jeune femme de 34 ans qui promet de perpétuer la tradition de fournir des provisions aux fermes et écuries de la région et des articles de cuisine usuels aux résidents locaux.

Chanel a appris que l’ancien proprio pourrait l’aider lors de l’achat du fourrage de son cheval. «J’étais une cliente et mon cheval a besoin du meilleur», me dit-elle récemment. Chantal est une cavalière de haut niveau. Elle faisait partie de la catégorie des sauts à la dernière Royal Winter Fair de Toronto, la plus prestigieuse du pays, et elle connaît les attentes des clients du magasin.

Derrière l’ancienne devanture rustique, l’espace original contient les petits articles, bottes et chaussettes, manches de haches et bonbons, vêtements de travail et mangeoires Squirrel Busters. Les équipements robustes, comme les clôtures et le fourrage, les tuyaux de drainage, l’engrais et beaucoup plus sont gardés à l’arrière dans deux entrepôts.

«L’occasion d’acheter s’est présentée au bon moment dans ma vie. Je venais de vendre mon entreprise et je me demandais quoi faire. J’avais envie de changement. Je faisais de l’équitation. Je veux être championne à Toronto et pour y arriver mon cheval a besoin du meilleur fourrage, et c’est ce qu’Edwards vend.»

Ses ambitions de cavalière sont en veilleuse pour le moment alors qu’elle se familiarise avec son entreprise et développe sa clientèle de ferme d’élevage. Elle se pince en pensant que ce qui était un hobby, traîner dans les écuries, devient maintenant toute sa vie.

Traduction: Guy Côté