Avec cette élection au sud de la frontière qui nous offre un spectacle désolant à certains égards et après des mois d’une pandémie qui nous amène anxiété et incertitude en plus d’avoir fauché des millions de vies, bouleversé l’économie mondiale et occasionné tant de désarroi, on se demande bien où trouver de l’espoir à l’aube de 2021. La dernière année a été plus qu’éprouvante. Et avec l’arrivée des jours plus gris et plus froids de l’hiver, il est difficile de garder le moral et un brin d’espoir.

Plus difficile aussi de se convaincre que oui, il existe bien des raisons pour s’encourager. Nous allons bientôt célébrer les Fêtes de fin d’année et le premier jour de la nouvelle année marquera le 50e anniversaire de la Ville de Lac-Brome, notre municipalité. Un événement particulièrement chargé pour nous cette année. C’est un passage historique bien sûr mais c’est aussi un événement qui nous touche aussi de façon plus personnelle.

Au cours des derniers mois, nous avons tous entendu ou affirmé nous-mêmes que nous habitions un endroit où il fait bon vivre. Un endroit doté d’une nature généreuse, là où la civilité a toujours un sens et où la pandémie a été, du moins jusqu’à tout récemment, plutôt contrôlée. Le 50e anniversaire de la fusion du Canton de Brome (hameaux de Bondville, East Hill, Fulford, Iron Hill et West Brome) avec les municipalités de Foster et Knowlton pour former la Ville de Lac- Brome est plus que jamais l’occasion de célébrer et de réfléchir au fait que notre coin de pays est un endroit que de plus en plus d’entre nous adoptons et aimons. C’est ce que Tempo va célébrer avec vous tout au long de cette année du cinquantenaire. En quoi Ville de Lac-Brome est-elle spéciale pour vous? Partagez vos réflexions, vos souvenirs, que vous soyez ici depuis 50 ans ou depuis l’an dernier !