par Anaïs Renaud, biologiste Renaisssance Lac Brome

Renaissance Lac Brome a inauguré sa nouvelle station de nettoyage d’embarcations le 19 juin 2020. À quelques pas du lac, la station mobile est située face au Camping Domaine des Érables grâce au généreux appui de la propriétaire. Le service gratuit pour 2020 sera accessible 7 jours sur 7 jusqu’en septembre selon l’horaire suivant: samedi au jeudi de 7h à 16h30 vendredi de 6h à 18h30.

Une préposée ou un préposé sera sur place pour procéder à l’inspection et au lavage des embarcations qui proviennent d’un autre plan d’eau. L’employé(e) profitera de la visite des plaisanciers pour sensibiliser à l’importance de prévenir l’introduction et la propagation des espèces aquatiques envahissantes (EAE).

Ce projet est rendu possible grâce à une contribution de VLB, du Programme de soutien régional aux enjeux de l’eau, lié au Plan d’action 2018-2023 de la Stratégie québécoise de l’eau, qui déploie des mesures concrètes pour protéger, utiliser et gérer l’eau et les milieux aquatiques de façon responsable, intégrée et durable.

Situation du lac Brome

Au lac Brome, on retrouve déjà quatre espèces aquatiques envahissantes, dont l’écrevisse à taches rouges et le myriophylle à épis.

La densité de la population de l’écrevisse à tache rouge dans le lac Brome dépasse les 1,8 million d’individus. La nature agressive de cette espèce envahissante occasionne un déséquilibre dans les écosystèmes touchés, tels les herbiers aquatiques où elle produit l’effet d’une déforestation. Elle est une menace pour les poissons, comme le méné d’herbe, espèce vulnérable, dont l’habitat essentiel est l’herbier.

Le myriophylle à épis a une incroyable capacité d’adaptation et se reproduit rapidement par la fragmentation de sa tige. Les boutures acca- parent le fond des plans d’eau, s’accumulent et compétitionnent les plantes indigènes. Une forte présence asphyxie un plan d’eau stagnant, diminue la qualité de l’habitat et nuit à la diversité des espèces. Les tiges pouvant mesurer jusqu’à six mètres peuvent se prendre dans les hélices d’embarcations et causer des dommages importants.

Sans mesures préventives, d’autres espèces pourraient être introduites dans le lac Brome et contribuer au déséquilibre des écosystèmes. Jusqu’à ce jour, aucune moule zébrée n’a été observée dans le lac Brome, mais Renaissance Lac Brome veut s’assurer que la situation reste ainsi.

Les plaisanciers et les riverains ont un réel impact pour prévenir l’introduction d’EAE. D’abord, il est essentiel de ne jamais relâcher à l’eau des organismes provenant d’un autre milieu. Tout équipement qui entre en contact avec un plan d’eau doit être préalablement nettoyé.

Aidez-nous à garder le lac en santé, en visitant cet été la station de nettoyage d’embarcations!